Recevoir la newsletter



Document sans titre
André Stas
http://www.lagalerie.be/andrestas/


Perturbations d'André Stas
Liège Samedi 07 Mai 2011
Bamboula anarcho-pâtissière à Maastricht
Musée des bons enfants à Maastricht Vendredi 26 Juin 2009
Le pire des pires des romans d'amour. Grandiose !
La Crème infernale (2004) d'André Stas
La nef des fous littéraires
Un polar anarcho-pataphysicien d'André Stas
Bon vent à El Batia moûrt soû !
www.elbatiamourtsou.be Vendredi 17 Octobre 2008
"André Stas, on le nomme le "Professeur Stas", ce qui n'est pas volé. Cet homme est d'une culture aussi confondante qu'envélopédique. Il sait tout sur tout, à condition que ça soit du domaine du poil à gratter les crétins, les coincés et les bourgeois. Il est une des consciences du surréalisme belge et a été le sbire préféré du satrape Blavier, un autre André, tiens celui-là (André et vous verrez). Il est Régent au Collège de 'Pataphysique [...] Il sait tout faire, lire, écrire, peindre et dessiner. Ses collages sont à mettre dans toutes les têtes si ce n'est entre toutes les mains. Il est même verbicruciste, un comble pour quelqu'un qui est tout sauf carré. Il touche à tout sauf à ce qui pourrait être, esthétiquement, éthiquement, idéologiquement honteux. Et, sirop sur le boulet, c'est un amateur pratiquant du jeu de mots lamentable, car seuls les jeux de mots lamentables sont admis pour ceux qui pensent, comme Victor Hugo, que ce sont des pets de l'esprit." Jean-Bernard Pouy

Pataphysicien patenté, membre de l’Académie zygomatique de Paris, Grand Fécial Consort de l’Ordre de la Grande Gidouille, Grand Dipsomane de l’Empire Impérial, Consul honoraire du Sultanat de Bouillon, l'autodidacte André Stas est aussi un plasticien dont le collage est l’arme favorite. Son travail artistique touche-à-tout épastrouille, qu'il illustre Lewis Carroll, qu'il détourne des timbres-poste, qu'il saccage l’Art du passé, qu'il concasse le vocabulaire et chamboule l'agencement des livres ou encore qu'il pervertisse le monde photographique. Et c’est avec un humour époilant qu’il triture gravures, bédés, magazines féminins ou pornos.
Conception gloupinesque du site : Sylvain Savouret • Mise en pages et en dessins : Sylvie Van Hiel